Définition de l’Ostéopathie – Notre pratique

Qu’est ce que l’ostéopathie ? D’où vient-­elle ?

L’ostéopathie est née aux États Unis à la fin du 19ème siècle. Elle fut créée par Andrew Taylor Still, qui élabora ce concept après une longue recherche, un questionnement profond sur la santé et sur la vie.

Son histoire personnelle fut notamment marquée par la mort de ses proches (sa femme et 4 de ses enfants), ce qui eut pour conséquence de le pousser à chercher de nouvelles façons de soigner.

« L’ostéopathie est une science, un art et une philosophie. » A.T.Still (Autobiographie p. 136)

C’est une science car elle se base sur les notions précises d’anatomie, de physiologie, de biologie et de neurologie.

C’est un art, car chaque traitement est unique, adaptée à la personne qui consulte. Le travail ostéopathique consiste à rechercher et à traiter la cause du problème et non pas le symptôme, la douleur.

C’est une philosophie, l’ostéopathie prend en compte l’être humain dans son ensemble et dans son environnement . Elle englobe toute la personne, aussi bien l’aspect physique, l’aspect émotionnel et l’aspect spirituel.

Pourquoi une Ostéopathie traditionnelle ?

« Seuls les tissus savent » R. Becker

Nous souhaitons rester fidèles aux fondateurs de l’ostéopathie A.T Still , W.G Sutherland, R. Becker notamment.

L’ostéopathie est une médecine traditionnelle qui se base sur une connaissance anatomique précise et une philosophie holistique. Elle repose sur une vision globale de l’être humain (corps, âme, Esprit), et pas uniquement mécaniste.

Une fois le travail ostéopathique terminé, le corps peut se réguler seul sans interventions exterieures.

Notre objectif est l’autonomie et la responsabilisation du patient.

Notre approche ostéopathique

« Medicus curat, natura sanat », (le médecin traite, la nature guérit) (Hippocrate).

L’ostéopathe accompagne les tissus avec ses mains pour permettre au corps de s’harmoniser.

Elle repose sur plusieurs principes :

  • la main, notre seul outil d’analyse et de traitement
  • la notion de globalité de l’individu (le corps est un)
  • l’interdépendance entre la structure et fonction
  • l’autorégulation du corps

« Permettre à la fonction vitale interne de manifester sa puissance infaillible, plutôt que d’appliquer une force aveugle venue de l’extérieur. » W. G. Sutherland, La Coupe crânienne, 2002, p. 115.

Nos modes de vie, des mouvements répétitifs, le stress, les traumatismes en tous genres, les chocs émotionnels, les tensions psychologiques et nerveuses sont souvent à l’origine de douleurs dites «fonctionnelles».

L’ostéopathie s’avère efficace sur ces tensions fonctionnelles et ne s’adresse en aucun cas aux douleurs dites organiques, c’est­-à­-dire aux douleurs liées à des pathologies avérées.

L’ostéopathie permet de rééquilibrer, parallèlement ou non à un traitement médical, les différents systèmes du corps , la plupart du temps en relation avec les vertèbres.

Pour cela l’ostéopathe doit remonter à l’origine du problème et pas seulement traiter les conséquences des déséquilibres.

Nous traitons les zones à l’origine des douleurs et non forcement les zones douloureuses (qui se sont adaptées) mais qui disparaîtront ensuite durablement.

Voilà notre objectif et notre contrat thérapeutique.

L’ostéopathie est une thérapie à visée préventive. Nous conseillons à nos patients de venir consulter 2 à 3 fois par an pour prévenir l’apparition de tensions et adaptions, plutôt que de venir en cas de douleurs très intenses, qui nécessiteront plus de travail et donc plus de séances.